L’historique des TOMATES

 

 

 

 

 

 

 

Le mot « Tomate » est une déformation du mot inca « Tomalt». Découverte par Christophe Colomb en Amérique du Sud au XVe siècle alors qu’il pensait avoir trouvé la route des Indes, la tomate était cultivée par les Incas de la région andine et n’était alors pas plus grosse que notre tomate cerise.La tomate arrive en Europe un siècle plus tard et s’implante en Espagne et à Naples. Ronde, rouge ou jaune, elle est baptisée pomodoro, « pomme d’or » ou « pomme d’amour ». comme un produit vénéneux, elle reste une simple plante ornementale pendant trois siècles. C’est au milieu du XVIIIe siècle que l’on découvre ses vertus de légume fruit.

Aujourd’hui, la tomate est le deuxième légume, après la pomme de terre, le plus consommé au monde.Le premier scientifique connu à parler de la tomate tant par sa classification dans la famille des “solanacées” que pour ses qualités gustatives en 1544 fut PETRUS MATTHIOLUS, pharmacien italien qui la préconisait frite dans l’huile. Il fallut attendre 1731 pour qu’elle soit reconnue officiellement “comestible” par le botaniste écossais Philippe MILLER.
La tomate arriva à Paris en 1790 au son de la “Marseillaise” avec les révolutionnaires marseillais qui en en réclamaient dans les auberges de la capitale. On raconte que Robespierre lui-même allait en déguster régulièrement dans les restaurants parisiens .Et ce n’est qu’à ce moment-là que les maraîchers de l’Île-de-France se sont mis à la développer.
Il fallut attendre néanmoins le début du XX siècle avec le développement du transport ferroviaire pour que la tomate prenne son plein essor avec les variétés hâtives du sud de la France et celles cultivées en Belgique et aux Pays-Bas. Elle est aussi très appréciée des Japonais qui l’utilisent jusque dans les sushis.
C’est également à cette époque-là qu’elle partit à la conquête du Nouveau Monde grâce aux colons français et européens malheureusement précédé par sa mauvaise réputation , mais bientôt rattrapé par ses qualités gastronomiques .La plupart des tomates que nous connaissons aujourd’hui proviennent de la variété Lypersicon Esculentum , autrement dit tomate cerise, qui a été à l origine de nombreux cultivars pour les différentes variétés de tomates actuelles. Et si les Italiens ont gardé son nom du XVI siècle la “Pomme d’Amour” sous forme de “Pomodoro”, elle  nous est revenue des États-Unis en l’état de…KETCHUP !

Pour notre plus grand bonheur  aujourd’hui la tomate est employée dans tous les types de gastronomie.

Elle est manipulée de tellement de façon qu’à chaque fois on la redécouvre à nouveau.Gageons qu’elle gardera à jamais ses lettres de noblesse !